Nos valeurs

Chaque personne accueillie a le droit de disposer d’une autonomie garantissant sa liberté et son choix de vie, d’avoir une place reconnue dans la société, de jouir de ses droits civiques.

 

Citoyenneté

La personne en situation de handicap ou ayant des troubles psychiques et du développement doit être un citoyen à part entière et doit donc être reconnue comme telle selon les principes républicains de liberté, d’égalité et de fraternité que l’APAJH introduit dans son action par l’inclusion, la solidarité nationale et le droit à compensation.

L’APAJH a vocation d’accompagner systématiquement la personne en situation de handicap ou en difficulté et de contribuer à l’émergence de ses potentialités et de sa personnalité. Ainsi, la personne est actrice de la construction et de la réalisation de son propre projet de vie.

La charte de PARIS pour l’accessibilité universelle adoptée au congrès de l’APAJH de juin 2014 est le fil conducteur de nos actions.

Solidarité

Pour l’APAJH, la prise en compte du handicap ou des difficultés scolaires ou sociales ne peut se résoudre par des actions catégorielles. Notre action doit porter sur la société toute entière afin de permettre la participation effective à la vie sociale, avec les accompagnements nécessaires, des usagers. L’APAJH entend être le relais actif d’une véritable solidarité. Association citoyenne, nous nous inscrivons résolument dans un projet de société où la politique sociale est à visée équitable.

Laïcité

La laïcité est une valeur intrinsèque de l’APAJH depuis sa création.

« La laïcité n’est pas une philosophie. Elle les permet toutes, en totale liberté dans le respect des convictions d’autrui : le respect réciproque, le respect de la différence. » Congrès Guéret juin 2016.

La laïcité c’est permettre à chacun avec ses différences de prendre place dans la communauté nationale. La laïcité suppose le respect des règles définies dans le cadre républicain. C’est notre modèle de « vivre et de faire ensemble » que nous affirmons et défendons avec vigueur et détermination.

De l’intégration à l’inclusion

L’APAJH lutte pour la reconnaissance de l’égale dignité et l’égale citoyenneté de chacun en refusant de stigmatiser les différences. A cet égard ce n’est pas à la personne en situation de handicap ou en difficulté de s’adapter à la société, mais à la société de s’adapter à la personne.

Pour l’APAJH, construire une société inclusive c’est construire une société qui se transforme, qui s’adapte aux besoins de chacun. C’est construire une société qui s’interdit d’exclure et assure à l’ensemble des citoyens une réelle accessibilité à l’espace public qu’ils soient en situation de handicap ou non.