Déclaration de Jacques Biringer – Président APAJH 37

Déclaration de Monsieur Jacques BIRINGER – Président de l’APAJH Indre-et-Loire (37)

Continuité des accompagnements des jeunes en situation de handicap, et mise en place d’une cellule psychologique pour les salariés de l’association

Monsieur Guillaume Masset, directeur général de l’APAJH Indre-et-Loire (37), fait l’objet de poursuites judiciaires pour détournements de fonds.

En ce qui concerne cette affaire, en tant que Président de l’association – APAJH Indre-et-Loire, j’ai été mis au courant des faits lors d’une garde à vue de 24 heures. J’ai été libéré sans qu’aucune charge ne soit retenue contre moi. Aucun autre salarié ou bénévole de l’association n’a été mis en cause.

J’ai porté plainte au nom de l’association pour défendre les intérêts des salariés mais aussi des jeunes que nous suivons et de leurs familles.

Dans ce contexte difficile, les membres du Bureau de l’APAJH Indre-et-Loire (37), en lien avec le collège de Direction, mettent en œuvre les mesures afin d’assurer la continuité de la gestion de l’association au quotidien et la continuité de l’accompagnement des personnes, des enfants et des familles suivis par l’association. Aucune rupture dans le parcours de soins et des accompagnements des jeunes n’est à craindre.

Rapidement, l’association va mettre en place une cellule de soutien psychologique à disposition des salariés.

Jacques BIRINGER

Président APAJH Indre-et-Loire (37)